L’anglais intensif


Deux syndicats d’enseignants viennent de signaler leur opposition à une approche universelle de l’enseignement de l’anglais intensif en 6e année. Anticipant, des problèmes futurs pour les élèves éprouvant déjà des difficultés, les syndicats réclament des modifications.Ici, je pense que les recherches faites dans le domaine de l’apprentissage d’une langue seconde, datant des années 60 et 70, tendent à appuyer les arguments des syndiqués. D’après ces études, certains élèves n’ont tout simplement pas les capacités pour apprendre une langue seconde.

Ceci étant dit, il me semble qu’il serait plus que temps d’actualiser les recherches et vérifier si en 2012, il en est toujours de  même. L’arrivée des outils technologiques pourrait très bien avoir bouleversé la donne dans ce domaine. En effet, sur le terrain, il est possible de faire un constat, des jeunes qui ont décroché de l’école, jouent à des jeux vidéos en anglais et apprennent l’anglais. Récemment, un jeune décrocheur a obtenu une note de 90% dans un cours de rattrapage, en grande pratie grâce aux connaissances qu’ils a développées via son ordinateur. Bref, il semble que  dans certains cas, en modifiant l’approche, des jeunes portant l’étiquette d’élève avec difficultés  s’en sortent.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s