Indicateurs d’un manque d’équité sociale


Le rapport tant attendu portant sur les indicateurs de l’Éducation, Édition 2011 fait partie des publications du mois de février que l’on trouve sur le site du MElS. Ce rapport fort intéressant porte sur les coûts associés à l’éducation au Québec. Pour ma part, c’est la section portant sur la rémunération du personnel enseignant qui a attiré mon attention.

À la page 34 du document on peut lire:

Le salaire moyen des enseignants est moins élevé au Québec que dans les régions avoisinantes, mais le coût de la vie y est également plus bas.

Le tableau de la page 35, confirme la situation et révèle que le salaire moyen des enseignants au Québec en 2008-2009 était près de 58 000$ alors qu’aux États-Unis, il était de 66 000$. Étrangement, plutôt que de comparer le salaire des enseignants, on compare le salaire des éducateurs (englobant les enseignants réguliers, le personnel de direction des écoles, les professionnels non enseignants, conseillers pédagogiques et conseillers d’orientation) pour le Québec et les autres régions du Canada. En ce qui concerne les éducateurs au Québec, le salaire annuel moyen est près de 60 0000$, tandis que dans l’Atlantique il est de 66 000 $, en Ontario 75 000 $ et dans l’Ouest 75 000$.  La moyenne canadienne se situe dans les 71 000$.

Par ailleurs, on sait que le coût de la vie au Québec augmente rapidement et que cela est de moins en moins vrai, que le coût de la vie est plus bas ici.

Franchement, je comprends for mal qu’on néglige à ce point un secteur crucial de notre économie, l’Éducation. En fait, c’est l’ensemble de la fonction publique qui accuse un retard sur le reste du Canada, même l’Atlantique paie mieux ses employés. Récemment, les médecins québécois ont réussi à obtenir des conditions salariales comparables à celle du reste du Canada. Comment se fait-il que les éducateurs québécois soient encore loin derrière la moyenne canadienne?

Pourtant,  malgré cet écart salarial négatif, les élèves québécois se classent encore parmi les meilleurs au monde. Il est temps à mon avis que le gouvernement du Québec, élargisse sa stratégie d’investissement en aillant au-delà des infrastructures et de la construction en investissant  dans tous ses employés et ce à partir d’un critère d’équité. Cet écart entre le salaire moyen des enseignants québécois ( 58 000$) et la moyenne canadienne des éducateurs ( 71 000$) est inacceptable.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s