La formation de l’enfant citoyen, le stress et Pfizer


Cette semaine, un journal de l’Ouest de l’île de Montréal propose un dépliant présentant les récipiendaires des Génies de la jeunesse Pfizer. Ce concours s’adresse aux jeunes de l’Ouest de l’île de Montréal. Des bourses totalisant près de $20 000 sont remises aux gagnants. En préambule, à la page 3 du dépliant, on dénote un article sur la gestion de stress chez les enfants.  Suite à cet article, les gagnant-es des Génies de la jeunesse sont présentés. Dans toutes les catégories, les jeunes tout en poursuivant leurs études sont extrêmement engagés. Entre-autres, les gagnants sont actifs dans des oeuvres de charité, obtiennent de bons résultats scolaires et trouve le temps de faire des sports. La liste des activités extra curriculaires de ces enfants est longue. Bref, des enfants très occupés, quoi.

Or, parmi la liste des symptômes associés au stress chez l’enfant en page 3, on dénote: pleures, distraction, ronger les ongles, chicanes familiales, prudence extrême, diminution des notes, manque d’appétit, surplus d’appétit, tension musculaire, manque de sommeil, confusion… Le stress selon toute vraisemblance, est néfaste à trop forte dose. D’ailleurs la philosophie de Pfizer va dans les sens qu’il faille plus que des médicaments pour être en santé. En collaboration avec la Fondation de psychologie du Canada, Pfizer a mis sur pied des leçons sur le stress. En fait des vidéos, trucs et stratégies sont proposés aux élèves de 4e à la 6e afin de gérer leur stress.

Personnellement, d’une part je me questionne sur la présence de Pfizer et de la création de ces bourses auprés de la jeunesse canadienne. Surtout, lorsque l’on considére les nombreuses activités auxquelles se prêtent les gagnant-es des prix dans toutes les catégories et le stress associé à ce haut niveau d’implication. Ces récompenses visant à stimuler l’engagement des enfants respectent-elles, le principe du meilleur intérêt des enfants? N’y a-t-il pas en quelque sorte un conflit d’intérêts ici? Une compagnie pharmaceutique encourageant un style de vie qui pourrait être néfaste aux enfants et nécessiter une forme de médicamentation?

D’autre part, je me questionne aussi sur l’éducation du futur citoyen. L’engagement communautaire devrait-il commencer à l’école élémentaire? Qui assure le suivi des élèves impliqués à la recherche de bourses d’excellence? N’y a-t-il pas de risque de dérapage ici?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s