Les fusions des commissions scolaires: nouveau report des élections scolaires de novembre 2014?


Le gouvernement Marois lance l’idée de reconfigurer, à nouveau, les commissions scolaires alors que cette année, du moins en principes, est une année d’élections. Cette proposition n’est pas de bon augure puisque selon la Loi des élections scolaires, les circonscriptions électorales doivent être déterminées entre le 15 février et le 1 juin de l’année précédant les élections. C’est le Directeur général des élections doit transmettre les données concernant les circonscriptions électorales scolaires au Directeur général de la commission scolaire. Bref, le calendrier des préparatifs reliés aux élections de 2014 est déjà en vigueur.

Dans ces circonstances, on peut se demander si la tenue d’élections scolaires sera possible en novembre, 2014 ?

D’ailleurs, cette nouvelle possibilité jumelée au fait qu’il n’y a pas eu d’élections depuis 7 ans, laisse songeur. Ne serait-il pas plus simple de tout simplement octroyer des postes administratifs permanents à ces anciens élus devenus gestionnaires de la réussite scolaire? De plus, il me semble qu’après 7 ans de loyaux services, ces commissaires se soient mérités certains bénéfices, une pension peut-être…Pourquoi pas des bonus reliés à l’atteinte des cibles?

Publicités

4 réflexions sur “Les fusions des commissions scolaires: nouveau report des élections scolaires de novembre 2014?

  1. J’ose espérer que vous êtes ironique… Misère, je ne peux pas croire que nous devions encore attendre une autre année pour des élections scolaires. Sept ans, nous n’accepterions à aucun autre palier un mandat aussi long pour des élus. Cela montre bien toute la valeur que notre gouvernement (et le précédent n’était pas mieux) accorde à la démocratie scolaire.

  2. Je préférerais être ironique mais la question se pose puisque si on fusionne et reconfigure les territoires des commissions scolaires, pour que l’échéancier prévu soit maintenu selon les règles, il faudrait conserver les circonscriptions actuelles et le même nombre d’élus. Cela m’étonnerait.

  3. Effectivement, vous avez raison qu’il ferait plus de sens de repousser les élections si de tels changements se concrétisent. Pour l’ironie, je parle plutôt de cette section de votre texte: « Ne serait-il pas plus simple de tout simplement octroyer des postes administratifs permanents à ces anciens élus devenus gestionnaires de la réussite scolaire? De plus, il me semble qu’après 7 ans de loyaux services, ces commissaires se soient mérités certains bénéfices, une pension peut-être…Pourquoi pas des bonus reliés à l’atteinte des cibles? »

    Personnellement, je trouve qu’il y a pas mal de commissaires scolaires qui font très mal leur travail, qui ne font que se présenter une fois par mois (et ça, c’est lorsqu’ils daignent y aller!) à leur réunion de conseil et approuver les décisions prises par les gestionnaires. Je ne vois pas en quoi on pourrait les féliciter de quoi que ce soit. Les commissions scolaires devraient être des structures aidantes; dans notre cas, c’est plutôt une structure qui brime, qui paralyse, qui écrase…

  4. Je pense qu’avec le temps et parce que les élus ont préféré jouer un rôle administratif versus un rôle politique, le système s’est bureaucratisé à l’extrême. Cette bureaucratisation porte entrave à la mise en oeuvre d’initiatives. Décourage ceux qui veulent changer les choses.

    On administre, les commissaires agissent comme s’ils étaient membres d’un CA. Bref, si rien ne change pourquoi ne pas se doter d’administrateurs, des vrais? Des personnes qualifiées…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s