Le 2 novembre 2014: changements à venir


¨¨Ça y est, on annonce des changements en éducation. Selon Tommy Chouinard de La Presse, le gouvernement Couillard a préparé plusieurs scénarios visant à réduire les coûts en éducation. Parmi ces options, on dénote:

 

(Québec) Fusion, voire abolition des commissions scolaires, baisse d’au moins 50% du financement des écoles privées, transfert de pouvoirs en éducation aux municipalités, création d’un ordre professionnel des enseignants, réduction du nombre d’épreuves ministérielles, changements à la taxation scolaire…

L’abolition ou les fusions des commissions scolaires sont motivées par un constat d’échec quant à la démocratie scolaire en raison du faible taux de participation des citoyens aux élections scolaires. Cela fragilise la légitimité des élus dans les commissions scolaires. Le taux de participation aux prochaines élections scolaires sera déterminant, en ce qui a trait à la marche à suivre.

À mon avis, peu importe le choix qui sera fait par le gouvernement Couillard, il faudra également aller voir ce qui se passe dans les écoles, au point de vue de la démocratie. Il existe aussi à ce niveau des problèmes reliés: au manque d’intérêt des parents; au manque de formation des parents;  au manque de temps ; à un faible taux de participation aux élections en début d’année scolaire. À certains endroits des groupes d’intérêts privés, ont carrément pris le contrôle des pouvoirs et fonctions du conseil d’établissement. Bref, il ne faut surtout pas croire en abolissant les commissions scolaires que l’école soudainement deviendra le lieu par excellence de l’exercice de la démocratie.

On peut toutefois se réjouir à l’idée de créer un ordre professionnel. Cependant, puisque l’entrée des enseignants dans les ordres professionnels a été rejeté vers 2005, on peut se demander comment diable le gouvernement Couillard s’y prendra? Puis en ce qui a trait au privé, je pense qu’il y ait une réflexion à faire et pas seulement en ce qui a trait aux  écoles primaires et secondaires. Toute la formation technique, les activités extra scolaires privées et les écoles de langues devraient faire partie du lot.

Enfin, tant qu’à réformer le système pourquoi ne pas inclure un groupe de travail sur les organisations non gouvernementales, oui celles qui reçoivent des fonds publics pour des services divers offerts aux écoles. Celles qui déclarent des frais administratifs exorbitants… Ces fonds à mon avis devraient plutôt être destinés aux écoles.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s