Ebola et les élections scolaires


Un sombre nuage semble se pointer à l’horizon, un malheur imprévisible,  sous forme d’un terrible virus dont l’arrivée pourrait coïncider avec les élections scolaires. La semaine dernière, on croyait qu’il y avait un cas en Abitibi. C’est une question de temps. Il faut espérer que cela se produira après le 2 novembre 2014. Sinon, encore une fois les élections scolaires risquent d’être un fiasco. Et ce, juste au moment où ces élections scolaires risquent d’être les plus intéressantes qu’on ait jamais eu.

Malheureusement, ce virus se pointe alors que les conseils des commissaires sont dissous. Dans ces circonstances, il est raisonnable de se demander si les directions d’école prendront l’initiative d’instaurer des mesures d’urgence. Encore, est-ce que les directeurs généraux sont prêts? Que va-t-on faire? Fermer les écoles, vacciner tout ce beau monde?

Heureusement, dans ce dossier le Québec a un énorme avantage, notre ministre de l’Éducation est un médecin.

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s