CSDM: où est l’argent destiné à la maintenance?


Après les écoles Baril, Hochelaga, Saint-Nom-de-Jésus, Saint-Gérard et Sainte-Catherine-de-Sienne voilà que la CSDM doit fermer une autre école, en raison de problèmes reliés à des moisissures. En effet, l’école St-Bibiane de Rosemont sera fermée bientôt (voir un article de L. Leduc dans La Presse). Encore une fois les élèves seront relogés ailleurs.

Toute ces fermetures semblent pointer vers un problème de maintenance. La CSDM plaide que les installations sur son territoire sont vétustes et son budget ne lui permet pas d’assurer tous les travaux nécessaires. Pourtant, l’édifice où loge la CSDM semble épargné par ces problèmes…

J’observe à l’occasion les installations de la CSDM, certaines dans les quartiers les plus pauvres de la ville et chaque fois je me demande: où est passé l’argent destiné à la maintenance? Même l’entretien quotidien des bâtiments laisse à désirer. Qu’est-ce qui se passe? Voici quelques hypothèses.

D’abord, le prélèvement de la taxe scolaire donne lieu à l’iniquité structurelle. Le 13 à 14% des taxes accordées à la commission scolaire est plus faible qu’ailleurs, en raison du statut socio-économique des habitants du territoire. Également, le pourvoir des acteurs du territoire de sollicité la population pour des collectes de fonds est limité. Sachant que les élèves du territoire sont à risque de décrocher, qu’est-ce qu’on attend pour agir? Combien de décrocheurs nous faut-il? N’est-ce pas une priorité du gouvernement de réduire le taux de décrochage. La solution de Bolduc n’est pas bête. Redécouper le territoire de la CSDM afin de réduire l’écart économique entre les territoires me semble bonne.

Ensuite, il me semble que chaque commission scolaire dispose d’une enveloppe pour la maintenance. Est-ce que les fonds destinés à cette fin se rendent à l’école? C’est une question à laquelle le vérificateur du gouvernement se penchera, du moins il faut l’espérer.

Puis, lorsque l’on compare les salaires des élus de la CSDM aux autres élus dans la province:  ils sont les mieux payer de tout le système scolaire québécois, en raison de la taille de leur territoire! Cela ne fait pas beaucoup de sens… alors que plusieurs élèves du territoire ont faim, la présidente gagne cette année plus de 80 000$ ( 67 938$ de base, avec les ajouts 84 336$). Je pense qu’on a ici, un début de réponse à la question initiale…

CSDM est trop grosse, le salaire payer aux élus semble au-dessus de la capacité de payer des citoyens du territoire.

Plutôt que de payer les élus en fonction de la taille de leur territoire, voici une suggestion au ministre Bolduc: rémunérer les élus en fonction de l’amélioration des résultats des élèves fréquentant les écoles du territoire….Ou déterminer le salaire des élus en tenant compte du salaire moyen des citoyens du territoire…

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s