La démocratie: quand les cons vivent ensemble égaux


J’ai divisé la société en deux catégories: mes amis ou mes cons à moi et les cons des autres que je ne supporte pas.»

de Michel Audiard

Un con, selon le dictionnaire est un imbécile ou un idiot. Lorsqu’une personne adhère à une vision du monde particulière, différente de celle que l’on privilégie, encore plus lorsque cette personne semble sous l’emprise d’une idéologie ou d’un système de croyances, qu’il lui est impossible d’être rationnel, il arrive que l’on considère cette personne conne.

Cela semble être le positionnement  à Charlie Hebdo. CH s’attaquait à bien des cons en même temps, sans discriminer. Même  les dessinateurs, à l’occasion se désignaient en tant que cons.

Je suis con, mais quand je vois ce que les gens intelligents ont fait du monde…» 

de Georges Wolinski

 

 

Dans cette optique du monde, nous sommes tous égaux, tous des cons vivant ensemble. C’est, en très simple, la prémisse des sociétés modernes. Dans une démocratie, tout le monde a le droit de déconner et d’exprimer publiquement ses conneries. Ce dans les limites imposées par la loi. En Occident, la propagande haineuse ou l’incitation à la violence ne sont pas tolérées. On peut dire bien et faire bien des choses, mais rien qui incite à la violence ou à la haine.  Charlie Hebdo a toujours respecté ces paramètres en poussant la liberté d’expression jusqu’à ses limites.

Or, la vision manichéenne portée par les adhérants radicaux islamiques fait du monde occidental, un adversaire. Dans la vision radicale, les cons, ceux qui ne partagent pas les mêmes croyances, représentent Satan, un adversaire. Dans cette optique nous ne somme plus des cons égaux mais des ennemis du bien. L’égalité du départ inhérente à tout système démocratique devient plutôt une polarisation entre les purs d’un côté et les cons sataniques de l’autre. Cette vision du monde polarisée est loin d’être limitée aux islamistes, tous les groupes religieux extrêmes se méfient des autres. Mais là ou se distinguent les radicaux islamistes, ce n’est pas tant dans leur relation avec la modernité qu’ils rejettent mais le contexte actuel. Un contexte où l’Occident intervient dans des conflits armés en terre islamique. Bref, bien des pays occidentaux sont en guerre et cela on semble l’avoir oublié.

Devant la gravité de la situation, il serait plus que temps de s’assurer que les principes à la base de la liberté d’expression soient appliqués quel que soit le médium, incluant l’Internet. Il semble que les djiadistes propagent avec  trop de facilité leur message violent et haineux en Occident.

Nous sommes peut-être cons mais le sommes-nous au point de donner libre cours à la parole de ceux qui ne respectent pas les limites acceptables en démocratie, ceux contre lesquels nous sommes en guerre?

 

 

 

 

 

 

 

Publicités

Une réflexion sur “La démocratie: quand les cons vivent ensemble égaux

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s