Le débat sur l’abolition des élections scolaires: tiendra-t-on compte des conflits d’intérêt?


Une chose est certaine, lorsque le ministre de l’Éducation annoncera l’abolition du suffrage universel, un débat prendra place. Il a déjà commencé. Il semble qu’il serait à propos avant d’entamer le débat d’identifier ceux qui ont des intérêts d’ordre financiers  qui pourraient les influencer.  Voici à titre suggestif une liste de personnes qui obtiennent des compensations financières reliées à l’existence des commissions scolaires. 

Les élus servant les commissions scolaires (commissaires, présidents) semblent retirer des avantages personnels, ils reçoivent des compensations financières pour leur participation.

Les employés des commissions scolaires, qui risquent de perdre leur emploi notamment si des fusions ont lieu.

Les personnes oeuvrant dans la Fédération des commissions scolaires du Québec et son équivalent anglophone. Les raisons d’être de ces organisations sont étroitement reliées à l’existence des commissions scolaires.

Les fournisseurs à la commission scolaire.

Les membres des organisations de charité qui gravitent autour des commissions scolaires, qui obtiennent des subventions gouvernementales en retour de leurs services à la commission scolaire.

Les membres des familles des élus, des employés.

Qu’en pensez-vous? Est-ce raisonnable de tenir compte des intérêts personnels des participants dans ce débat?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s