La gouvernance scolaire inversée : pas de quoi en faire tout un plat…


On apprenait hier, que le ministre Blais s’apprêtait à implanter, dans les prochaines semaines, un modèle de gouvernance scolaire inversée. Selon, les informations trouvées dans l’article du Journal de Montréal, le ministre Blais en s’adressant à des directions d’écoles a affirmé:

«Nous voulons inverser le processus actuel. Les commissions scolaires elles-mêmes devront aussi vous

rendre des comptes et expliciter leurs choix budgétaires, expliciter l’affectation des ressources»

Entre autres, le ministre a dévoilé son intention d’alléger la bureaucratie scolaire en modifiant la reddition de compte, en accordant plus d’autonomie aux écoles et en redirigeant les ressources vers l’école. À prime abord, cela ne semble pas si mal. Toutefois, derrière cette idée d’ inversion, il faut souhaiter qu’on ne retrouve pas le statu quo en ce qui a trait à certains problèmes  encore présents dans le système éducatif. De plus, n’est-on pas en droit de se demander ce que feront les directions d’écoles si la commission scolaire refuse de répondre à leurs questions. S’adresseront-elles à la Commission d’accès à l’information? Dans l’affirmative,  elles risquent d’attendre longtemps avant d’obtenir une réponse… Bien que l’idée d’une reddition de comptes vers les écoles soit bonne en soi, certaines précautions mériteraient d’être prises.

D’abord, il faut espérer que le ministre Blais revisite la question du protecteur de l’élève: son statut et ses pouvoirs. De manière plus spécifique peu importe où se trouve le pouvoir, il faut s’assurer qu’il y ait une instance neutre indépendante de la commission scolaire où il sera possible de porter plainte et qui aura le pouvoir d’agir afin de remédier à la situation.  Qui sait, peut-être que l’Ombudsman devrait être nommé par le ministre de l’Éducation et redevable envers ce dernier? Sans cela, le système de reddition de compte, j’en ai bien peur, restera superficiel.  Le système restera fermé, les responsables seront encore tout puissant, intouchables ou presque.

Puis, même si on peut se réjouir de l’instauration d’une meilleure reddition de comptes impliquant les directions d’écoles,  ne faudrait-il pas se demander quels seront les impacts de ce changement?  Les commissions scolaires feront-elles de meilleurs choix? Quel sera l’impact de cet inversion de la reddition de comptes sur le système?  À l’heure actuelle, il semble que la reddition de comptes dans le système éducatif ait créée une illusion: elle nous porte à la réjouissance quant à l’augmentation des taux de diplômation sur une période de 7 ans alors que dans les faits, les taux de réussite sur une période de cinq ans restent lamentables…

D’ailleurs, jusqu’à quel point le taux de réussite des élèves dépend  de l’administration scolaire? N’est-ce pas l’enseignant(e) qui est le plus important, ici? En quoi l’inversion de la reddition de comptes affectera-t-elle la relation entre le corps enseignant et l’administration scolaire? Comment diable, un administrateur scolaire pourra-t-il changer quoique ce soit sans la collaboration du syndicat des enseignant(e)s? Tant qu’à revoir la gouvernance, le temps ne serait-il pas propice pour se demander si la présence d’un ordre ou d’une association professionnelle ne faciliterait pas  l’exercice de la gouvernance en milieu scolaire?

Somme toute, si on veut vraiment changer les choses en gouvernance scolaire au Québec, il serait judicieux de  revoir les fonctions et pouvoirs du protecteur de l’élève et de modifier les rapports de pouvoirs entre la direction et le syndicat représentant le personnel enseignant..

Comme, les informations divulguées dans les journaux concernant l’abolition des élections scolaires restent partielles, on peut toujours espérer que le ministre Blais ne va  tout de même pas nous servir le même plat « inversé ».

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s