Les petits Syriens fréquenteront les commissions scolaires francophones de Montréal ???


Certains chroniqueurs défendent le choix de diriger une grande partie des enfants de réfugiés syriens vers les commissions scolaires francophones, référant à la loi 101 et l’importance d’apprendre le français. Or, leur discours est restreint,  ils négligent de tenir compte de facteurs pourtant essentiels : les commissions scolaires anglophones ont entrepris un virage linguistique; les taux de décrochage scolaire; les conditions d’accueil dans les écoles.

D’abord, les commissions scolaires anglophones ont entrepris, au cours des dernières décennies, un virage vers le bilinguisme. De nos jours, notamment il est quasi impossible de trouver des écoles unilingues à la Commission scolaire Lester B.Pearson. Les parents optent pour des programmes d’immersion ou des programmes bilingues. La Loi sur l’instruction publique ne le permet pas encore, mais bien des jeunes inscrits dans les écoles anglophones pourraient réussir une formation en  français langue maternelle. Bref, l’idée d’interdire aux enfants syriens de fréquenter ces écoles, en prétextant qu’ils seraient éventuellement anglophones, n’est pas fondée. De plus cela sous-entend qu’un anglophone n’est pas en mesure de parler le français, ce qui est loin d’être vrai pour les jeunes éduqués dans les écoles anglophones québécoises.

Ensuite, ce regard limité, axé sur la langue , écarte de l’analyse la prise en considération des taux de décrochage déclarés dans les commissions scolaires de l’île de Montréal. Le taux de décrochage est analysé selon l’inscription des jeunes, n’ayant pas obtenu de diplôme, à l’école secondaire d’une année à l’autre. Selon un rapport de 2012, préparé par l’Agence de santé et des services sociaux, les taux de décrochage sont plus élevés sur l`Île de Montréal qu’ailleurs au Québec. Les élèves fréquentant les commissions scolaires anglophones décrochent moins que ceux fréquentant les commissions scolaires francophones. Voici, quelques statistiques:

Les taux de décrochage à Montréal, comparativement au reste du Québec:

  • le taux de décrochage à Montréal est de 24,6%, le taux dans le reste du Québec est de 20,6%;
  • le taux de décrochage des garçons à Montréal est de 28,5%, le taux dans le reste du Québec est de 25,5%;
  • le taux de décrochage des filles à Montréal est de 20,6%, le taux dans le reste du Québec est de 15,5%.

Les taux de décrochage selon la commission scolaire:

  • Pointe-de-l’île: 35%
  • De Montréal: 31%
  • Marguerite Bourgeois: 20%
  • English Montréal: 16%
  • Lester B.Pearson: 14%

Puis, si on tient compte de l’état du parc immobilier, du nombre d’élèves par classe, les déficits budgétaires de la commission scolaire, selon toute vraisemblance les commissions scolaires anglophones, se débrouillent mieux. Cela s’explique de différentes manières. Entre-autres, les commissions scolaires anglophones n’ont pas eu à ouvrir leurs portes à des clientèles immigrantes, ce depuis les années 75, le nombre d’élèves par classe est moindre, faute d’élèves.

Bref, il me semble qu’à la lumière de ces facteurs,  la volonté des responsables d’offrir des parcours scolaires bilingues, les très bas taux de décrochage,des conditions plus propices à la réussite dans les écoles, on ne devrait pas être aussi prompt, dans un contexte d’austérité,  à exclure les commissions scolaires anglophones en ce qui a trait à l’accueil des enfants de réfugiés.

Tout bien considéré, les commissions scolaires anglophones, devraient peut-être, de leur côté, songer à changer d’appellation et se déclarer « commissions scolaires bilingues », elles le sont déjà. Cela permettrait d’éclairer ceux qui pensent que les écoles anglophones sont figées dans le temps et qu’elles n’ont pas évoluées depuis l’adoption de la loi 101.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s