Le projet de loi 86: les directions d’école veulent exercer un contrôle sur l’enveloppe budgétaire


Selon un communiqué de presse du 4 décembre 2015, la Fédération québécoises des directions d’établissement d’enseignement (FQDÉ) soutient que le projet de loi 86 ne fera sens que si les écoles exercent un contrôle sur l’enveloppe budgétaire des établissements. La FQDÉ demande depuis longtemps que la prise de décision dans le système scolaire soit dirigée vers les écoles. Elle annonce qu’elle participera activement  et s’assurera que le meilleur intérêt des élèves restera au centre de la restructuration.

Les membres de la FQDE ont déjà émis leurs recommandations au ministre de l’Éducation. Ils souhaitent recevoir une enveloppe budgétaire globale dans leur école et avoir la latitude de déterminer, avec l’équipe-école et le conseil d’établissement, la façon d’utiliser l’argent. À ce sujet, la présidente de la FQDE est catégorique : « il est impensable de décentraliser la prise de décision vers les écoles si les budgets ne sont pas eux aussi décentralisés ».

 

« Le projet de loi doit changer drastiquement la culture organisationnelle de plusieurs commissions scolaires et la mentalité de leur dirigeant. L’ensemble des commissions scolaires doit être en service direct aux écoles, c’est la base, leur raison d’être »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s