Commissions scolaires anglophones: le parent anglophone confronté aux groupes financés par Patrimoine canadien


Plusieurs groupes recevant des fonds de Patrimoine canadien, font la pluie et le beau dans en milieu scolaire anglophone. Ces derniers ont décidé de faire front commun. Officiellement, ils parlent au nom de la communauté anglophone.La situation est telle que ces groupes, dont certains sont chargés d’informer les parents, tiennent un discours faux en prétendant que la communauté a le droit de gérer et contrôler ses écoles.

Depuis 1990, déjà,  le jugement Mahé de 1990 fait jurisprudence et octroie aux parents dont les élèves sont inscrits dans les écoles le droit de gérer et contrôler ces dernières. Par ailleurs,  les modifications de la loi sur l’instruction publique de 2000, visaient une décentralisation des pouvoirs vers les écoles, cette décentralisation s’est rarement  produite en milieu anglophone. Un groupe communautaire financé par Patrimoine canadien, très organisé a envahi la sphère de pouvoirs réservés aux parents,ce à leur insu.  À chaque fois qu’il est question du système scolaire ce groupe et d’autres occupent  la place publique. Les parents, très peu financés, doivent rivaliser avec ces groupes communautaires.

Or, ces groupes disposent de fonds considérables, entre autres, une partie de ces fonds devrait servir à informer les parents toutefois, selon toute vraisemblance, les fonds de Patrimoine canadien semblent plutôt avoir servi des causes politiques, à semer la confusion et à induire en erreur les parents qui leur font confiance. Pire encore ces groupes divisent les parents.

Dites-moi, dans ces conditions quelles chances ont les parents dont les enfants sont inscrits dans les écoles de faire valoir leurs droits? Comment se fait-il que les fonds de Patrimoine canadien servent une cause politique qui selon toute vraisemblance va à l’encontre des lois canadiennes? Tout ceci n’est-il pas contre les règles de Patrimoine canadien ?

Si on veut préserver la culture, lorsqu’il s’agit des écoles, en tenant compte de les lois canadiennes, les fonds de Patrimoine canadien ne devraient-ils pas être distribués directement aux parents dont les enfants fréquentent les écoles anglophones?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s