Dan Delmar: le projet de loi 86 et l’intégration des gradués anglophones à la société québécoise


Dan Delmar, un commentateur à la radio de CJAD, a lancé un débat cette semaine en écrivant un article publié dans la Gazette de Montréal. Selon ma lecture de l’article, M.Delmar  invite la population anglophone à saisir l’occasion qui est présentée dans le cadre de l’étude du projet de loi 86 afin de réfléchir au futur des commissions scolaires. Il remet en question l’efficacité des commissions scolaires anglophones et leur contribution à l’avancement de la communauté anglophone. Après avoir rappelé que les responsables des commissions scolaires sont loin d’être impartiaux, il souligne, avec raison, les problèmes créer par l’arrivée des commissions scolaires linguistiques, qu’il ne juge guère mieux que les commissions scolaires confessionnelles. En particulier, il s’intéresse à  l’écart culturel et les problèmes d’intégration à la société québécoise auxquels doivent faire face les gradués du secteur anglophone. Il suggère la création d’un nouveau modèle qui mettra fin à cette isolation culturelle tout en permettant de préserver l’éducation en langue anglaise. Il ne comprend pas pourquoi il faudrait conserver des commissions scolaires inefficaces.

Suite à la parution de cet article, Dan Delmar a consacré son émission du 25 avril 2016 au projet de loi 86. Au cours des premières 40 minutes, il s’entretient avec Angela Mancini, Marcus Tabachnik, Ann Lagacé-Dawson et Andrew Ross. Il profite de cette occasion pour ouvrir un débat sur la pertinence de maintenir les commissions scolaires telles qu’elles le sont et sur le taux de rétention des gradués du secteur anglophone. Voici un bref sommaire des conversations.

Angela Mancini, présidente de la Commission scolaire English Montreal, croit que les jeunes quittent parce qu’ils sont bilingues et ont de meilleures offres d’emplois ailleurs. Selon cette dernière, la qualité du français offert dans les écoles est supérieure de nos jours. Évidemment elle pense à l’efficacité des commissions scolaires en  s’appuyant sur les taux de réussite de 88% et les frais administratifs de 4%. D. Delmar n’est pas tout à fait d’accord, il réexamine la réussite des commissions scolaires anglophones sous l’angle du taux d’intégration à la société québécoise qu’il juge insatisfaisant. En ce qui a trait au projet de loi 86, A. Mancini croit que les parents commissaires devraient avoir le droit de vote mais s’oppose aux pouvoirs accrus du ministre de l’Éducation.

Marcus Tabacnik, ASCAQ  croit que les commissions scolaires, telles qu’elles le sont de nos jours, permettent d’assurer l’équité dans l’offre des services. Les frais administratifs de 4% sont une preuve de l’efficacité des commissions scolaires. Un système scolaire décentralisé, un peu à l’image de ce qui se produit dans le domaine de la santé serait problématique. M.Tabachnik insiste sur le droit de la communauté de gérer et contrôler ses écoles.

Anne Lagacé-Dawson, candidate aux dernières élections scolaires,  ne pensent pas qu’il faille réduire le nombre de commissions scolaires mais qu’on pourrait améliorer la place qui est réservée aux parents. Le faible taux de participation aux élections scolaires est un problème. Cependant, il est difficile de changer les choses, les gens n’aiment pas le changement. Le système en place a été, en partie, façonné selon les priorités des responsables actuels qui s’appuient sur un réseau de personnes qu’ils connaissent. Cependant  rien n’est moulé dans le béton, il est toujours possible de faire des améliorations. En ce qui a trait à l’exode des gradués des écoles anglophones, A. Lagacé-Dawson croit qu’il existe des problèmes quant à la qualification des enseignants de français. D’ailleurs,  plusieurs parents anglophones optent pour le secteur francophone. Ces problèmes devraient faire l’objet de consultations, auprès des parents.

Andrew Ross, un représentant du groupe «Parents for a democratic EMSB», croit que le projet de loi 86 donnerait plus de pouvoirs aux parents. Son groupe vient de déposer un recours en justice afin de protéger l’indépendance des comités de parents à la Commission scolaire English Montreal. Selon ce dernier, les commissions scolaires sont toujours pertinentes, elles permettent d’assurer un pouvoir local mais il faudrait trouver un meilleur équilibre entre les  commissions scolaires et les écoles. Les parents ont des droits constitutionnels en ce qui a trait à la gestion et au contrôle des écoles, il faut prendre cela en considération. En ce qui a trait à l’intégration à la société québécoise, A. Ross réfère à son expérience dans une école de Sutton, partagée par deux commissions scolaires anglophone et francophone. Ce genre fusionnel  permettait aux jeunes non seulement de fréquenter la même école mais aussi de socialiser.

Selon toute vraisemblance Dan Delmar a réussi là où bien des parents échouent dans les commissions scolaires anglophones, soit d’ouvrir un débat à propos du  taux d’intégration des jeunes gradués anglophones à la société québécoise. Malheureusement, comme c’est trop souvent coutume, les responsables ont opté de défendre les taux de succès affichés des commissions scolaires et les taux d’efficacité administratifs plutôt que de se mettre à l’écoute et d’aborder la question  des taux d’intégration. Cela n’est pas sans rappelé l’allégorie de la caverne de Platon…On regarde les ombres sur les parois de la caverne plutôt que de faire face à la lumière…C’est à ce demandé si depuis 2008, la pensée critique dans les commissions scolaires a fait place à une fixation malsaine sur les taux de réussite et la réduction des frais administratifs?

Dans ces conditions, il n’est guère étonnant que près de 20% des élèves de la province ayant le droit de fréquenter le secteur anglophone optent pour le secteur francophone. Au fait, combien de jeunes anglophones quittent la province?

C’est ça le succès?

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s