En attente du projet de loi 105: suggestions de visionnements pour l’été 2016


Les signes annonciateurs de l’été sont là. Les journées sont plus longues, la nature se réveille, on attend le bourdonnement des moteurs des tondeuses régulièrement. Au point de vue politique, l’arrivée de l’été coïncide avec la fin des débats parlementaires.  Les élu(e)s de la politique provinciale retournent dans leur région. Au niveau scolaire, les dernières réunions des conseils des commissaires se tiendront dans les deux prochaines semaines. Les élu(e)s s’en retournent dans leur salon. Pour ses raisons, au courant de l’été, il n’y a guère de nouvelles. C’est pourquoi, je vais peu publier mes billets au courant de l’été,  à moins qu’il y ait des nouvelles importantes. Je serai de retour en septembre 2016.

En attendant que le projet de loi 105 devienne réalité, je propose quelques visionnements pour l’été 2016, question de se préparer pour un automne qui risque d’être fort mouvementé. Ces vidéos ont été trouvées sur le site Youtube.

  1. En 2008 Sébastien Proulx, alors membre de l’ADQ, répond à des questions concernant le système d’éducation au Québec. Dans le cadre de cette entrevue à Vision X, il aborde les thèmes de la Réforme, la gratuité scolaire et  la question de  l’abolition des commissions scolaires (2.28  à 4.22). Selon ses dires, l’abolition des commissions scolaires était un moyen pour améliorer les écoles. Il est question de la décentralisation, des écoles autonomes, des initiatives et de l’école en tant que milieu de vie.

 

 

2. En 2009, dans le cadre d’une entrevue avec la ministre Michelle Courchesne à CTV,  Marcus Tabachnik (0.47 à 1.46 m )  explique pour quelles raisons les commissions scolaires anglophones s’opposent au jumelage des  élections scolaires et municipales.

 

3. La présentation de la Commission scolaire English Montreal en 2016 à la Commission Culture et éducation, à propos du projet de loi 86 qu’elle juge antidémocratique et  inconstitutionnel. Dans le cadre de cette présentation, les responsables, à l’instar des autres responsables des commissions scolaires anglophones ont fait le choix de valoriser la réussite scolaire.

 

 

4. Concernant la démocratie, son application dans les commissions scolaires, voici un extrait de 2014, où la présidente de la Commission scolaire Lester B. Pearson, éjecte deux citoyens lors de la période de question.

5. Julius Grey aborde la question des commissions scolaires anglophones et la constitution. Il est  de l’avis que c’est plutôt  le droit à l’éducation anglaise qui est protégé. La structure en elle-même ne se trouve pas sous le couvert de la loi.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s