Commission scolaire Lester B.Pearson: contrôle de l’information et baîllon imposée aux membres de la communauté


La loi du silence semble être le mot d’ordre à la Commission scolaire Lester B.Pearson en ce qui a trait aux manquements à l’éthique de la présidente Suanne Stein Day. On prend tous les moyens pour tenir les membres de la communauté à l’écart. Heureusement des informations circulent, des journalistes et des citoyens indignés réagissent.

Du côté de la Commission scolaire Lester B. Pearson, selon toute vraisemblance, la stratégie semble être de contenir le dossier en contrôlant l’information et en tenant les journalistes à l’écart.

En ce qui a trait au contrôle de l’information, il est impossible d’accéder au rapport du commissaire à l’éthique. De plus,  la présidente, par l’entremise de son avocat, interdit aux commissaires de parler du dossier.  Elle tente même d’empêcher Chris Eustace de commenter le dossier dans les médias. Rapellons que Eustace est un citoyen intéressé par la politique scolaire, il est bâillonné depuis plus de deux ans . Il a perdu son droit de parole à la commission scolaire.. Au bout du compte, plus de 80 000$ de frais d’avocat ont été investis pour défendre Mme Stein Day coupable d’avoir enfreint le code d’éthique de la commission scolaire à trois reprises.

En ce qui a trait aux médias, Robert Frank, journaliste au Suburban, décrit l’éjection des journalistes lors d’une nouvelle rencontre à huis clos du conseil des commissaires. Prétextant que la commission scolaire est une propriété privée les journalistes ont été éjectés de la salle pour ensuite être invités à l’extérieur de l’ édifice. Or, ce n’est malheureusement pas la première fois que la présidente refuse de répondre aux questions.  Ce genre de tactique a été utilisée auparavant contre des citoyens  lors de la période de questions.

Il faut souligner qu’outre les frais juridiques importants, le silence juridique imposé aux acteurs et le refus de laisser les journalistes faire leur travail, plusieurs plaignants dans ce dossier de manquement à l’éthique ont été congédiés. Tout ceci dans le plus grand secret.

Du côté communautaire, les citoyens indignés réagissent.  Ils  demandent la démission de Mme Stein Day. En effet selon CTV News plusieurs personnes se rendront à la réunion du conseil des commissaires ce soir afin de réclamer la démission de la présidente. De plus une pétition circule  à l’Assemblée nationale demandant l’intervention du ministre de l’Éducation dans ce dossier.

Petition to the National Assembly of Québec
CALL from the COMMUNITY for the INTERVENTION of EDUCATION MINISTER SÉBASTIEN PROULX regarding ETHICS and LBPSB CHAIRPERSON SUANNE STEIN DAY

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s