Les programmes destinés aux étudiants internationaux: problèmes de gestion à la Commission scolaire Lester B. Pearson


Les journalistes ont eu accès à des informations concernant les problèmes de gestion des programmes destinés aux étudiants internationaux de la Commission scolaire Lester B. Pearson.

Dans un premier article du journal La Gazette, on apprend l’existence de partenaires privés qui gravitent autour du projet international. De plus, plusieurs nouveaux programmes sont offerts. Il est difficile de comprendre les fonctions de tous ces groupes et où vont les sommes payés par les étudiants.

«And the array of private businesses and public school board programs that have sprouted up — and in some cases, partnered — to generate revenue from international enrolment are creating a confused picture of who’s in charge and where millions of dollars in tuition fees are going. »

Dans un second article du même journal, on apprend que des étudiants écopent en raison du conflit existant entre l’organisation privée employée par la commission scolaire dirigée par N.Kolan initialement chargée de recruter les étudiants à l’étranger. Ceux qui ont payé leur tuition au LBP Vocationnal College, la compagnie privée de Kolan plutôt qu’à la commission scolaire éprouvent des problèmes avec les autorités et leur statut d’immigrant.

“There are hundreds of students who are here,” said an immigration consultant who recruits students from India to attend vocational schools in Quebec.

“Some of them paid half their fees, which is in the thousands,” said the consultant, who asked his name not be published for fear of reprisals.

The students paid deposits on tuition fees to LBP Vocational College, but the Pearson school board claims not to have received them, he said.

“When they go to the school, the school is saying: ‘We didn’t receive the money,’ he said.

Un  troisième article de CTV news  nous permet de mieux comprendre le conflit entre N.Kolan et la Commission scolaire Lester B. Peason.  On annonce que le problème est relié à une entente qui a mal tourné entre la Commission scolaire Lester B. Pearson et son partenaire N. Kolan. En 2013 les partis s’étaient entendus afin de diviser le total de la tuition totalisant   22 000$ par élève à 50/50…

«The Lester B. Pearson School Board is asking its international vocational students to pay fees directly to them, offering a possible clue into what triggered two investigations into the troubled institution.

The request may be due to a business deal gone bad. In 2013, the school board approved an exclusive five-year partnership with Naveen Kolan, the India-based founder of a company called Edu Edge, to recruit international students for its vocational school.

According to documents obtained by CTV Montreal, both sides would collect tuition fees under the agreement and all expenses and revenues would be shared equally

En 2014, la popularité du programme a permis de recueillir près de 6 millions en frais de scolarité. C’est à ce moment que la commission scolaire a tenté de modifier le contrat de N. Kolan. Ce dernier a évidemment refusé.

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s