Programmes destinés aux étudiants internationaux gérés par les commissions scolaires anglophones montréalaises : un dossier bouseux


1280px-scarabaeus_laticollis_2

Le dossier des écoles privées internationales gérées par des commissions scolaires publiques semble, à première vue, être «Tomber comme une bouse».  Soudainement, il y a eu coulage d’informations et les problèmes affectant plus d’une commission scolaire anglophone à Montréal ont fait apparition sur la place publique. Après quelques semaines de tergiversations, entre-autres, une tentative de camouflage,  l’odeur nauséabonde qui émane de ces dossiers était trop forte pour ne pas attirer l’attention. À l’instar des bousiers tels les coprophages, coléoptères et scarabées qui forment un écosystème bien implanté dans ce milieu complexe, le dossier actuel implique plusieurs personnes qui profitent de ce système.

À première vue, on pourrait croire que les responsables dans les commissions scolaires sont des victimes innocentes surprises puis éclaboussées par une déjection  imprévisible. Toutefois, il semble que ce ne soit pas tout à fait le cas.

Depuis plusieurs années d’honnêtes citoyens tentent de comprendre ce qui se passe ce sans succès. C’est le cas de Luc Horne qui à plusieurs reprises a tenté d’obtenir plus d’informations. Non seulement il n’a jamais obtenu de réponses à ses questions mais il a été éjecté ( voir vidéo) par la présidente actuelle Suanne Stein Day, un soir lors de la période de questions publiques, lorsqu’il questionnait l’attitude de la commission scolaire qui ne répondait pas questions posées par le public. rappelons qu’un autre citoyen intéressé par la gestion de la commission scolaire,  Chris Eustace, a été baîlloné pendant près de 3 ans.

D’ailleurs, il semble que les citoyens n’étaient pas les seuls à s’inquiéter, les enseignants et enseignants avaient aussi des préoccupations.  Dans un article de Global News,  la présidente du syndicat des enseignants et enseignantes de la Commission scolaire Lester B. Pearson, Heidi Yetman, affirme avoir toujours eu des doutes quant à ce programme et n’avoir jamais obtenu de réponses  claires. La reddition de comptes relié au programme international n’a jamais été transparente.

 

«“I’ve always mistrusted the International Program. Before being elected as the president of PTU, I had attended many Education Policies Committee meetings and I had asked: How much money does the International Program make? Where is all the money?”

“Why aren’t the teachers getting the support they need? Why aren’t these students getting any English second language classes? My questions were never answered.”

Yetman added: “Last year, there were over 1000 International students in the vocational and youth sectors. I was able to obtain a copy of a letter for a student enrolled in a two-year vocational program and the tuition fees were $23,000 plus $1,600 in insurance fees. You do the math! This program has never been transparent and the school board has a lot of explaining to do.”»

De plus, même au sein du conseil des commissaires, il semble que plusieurs élus n’étaient pas au courant.

Des millions gérés à l’abri des regards…

Jusqu’à présent, les responsables rappelant à chaque occasion possible que ces programmes rapportaient beaucoup d’argent,  comme c’est le cas pour le fumier, pouvaient compter sur la tolérance de la communauté.  Toutefois les fortes vapeurs qui se dégagent de tout ceci dépassent le seuil d’acceptabilité. C’est pourquoi le dossier actuel si on veut recourir à une analogie semble maintenant plus près du purin que de la bouse.

Or, la gestion du purin est très bien encadrée, elle.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s