Le comité de répartition des ressources boudé par les commissions scolaires?


Un article du journal La Presse aborde la question des tensions suscitées par la mise en oeuvre de la loi 105 en milieu scolaire. De manière plus précise, il semble que le comité de répartition des ressources composé des directeurs d’école soit l’objet d’une controverse. Les représentants des commissions scolaires ne se sont pas présentés à une rencontre prévue à cet effet. Par ailleurs, un sous-ministre, Yves Sylvain, impliqué dans le dossier a été congédié.

«ll y a toutefois de la résistance dans la mise en oeuvre des changements, selon des sources qui ont requis l’anonymat. Yves Sylvain avait convoqué les acteurs du réseau de l’éducation la semaine dernière pour discuter, entre autres, de la mise en place d’un comité de répartition des ressources dans chaque commission scolaire, comme le prévoit la réforme. Les directeurs d’école y seront majoritaires, ce qui signifie une perte d’influence pour les commissaires. Ce comité sera chargé « d’établir les objectifs et les principes de la répartition annuelle des revenus » de la commission scolaire entre les écoles, prévoit la loi.

Or, selon des sources, des représentants des commissions scolaires ont pris la décision de ne pas participer à cette rencontre. Celle-ci a été annulée. La Fédération des commissions scolaires du Québec n’a pas voulu faire de commentaires.»

La presse, 2 février 2017

Il semble que ce transfert de pouvoirs soit mal perçu par les commissaires, pourtant c’est la loi.   Les directeurs d’école sont formés et plus près des élèves dont bien au fait de leurs besoins. Si la réussite est vraiment au coeur des préoccupations à la commission scolaire, la décision des représentants des commissions scolaires de ne pas se présenter à la réunion est inacceptable. Ne pas mettre en oeuvre des articles de la loi 105 est illégal…

Par ailleurs, la prise en compte de cette tension entre les directeurs d’école et les commissaires permet de mieux saisir certaines nuances et la gravité du  conflit opposant le conseil des commissaires aux cadres scolaires à la Commission scolaire Lester B. Pearson.

Souhaitons que le ministre de l’Éducation agisse rapidement dans ce dossier.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s